Mademoiselle Claverie

Architecture

Mademoiselle Claverie

Architecture

Architecture

Architecture

La boutique est de style éclectique, ce style s’inspire de nombreux styles allant des architectures de l’Antiquité, principalement gréco-romaine, jusqu’à celles de la fin de l’Ancien Régime (Néoclassicisme) en passant par les renaissances italienne et française.

L’Empereur Napoléon a la volonté d’être entouré d’une cour fastueuse. Il essaye de renouer avec la pompe du premier Empire et il tente par ses commandes de donner de l’essor à l’industrie française. Mais l’évolution des arts décoratifs tient plus à l’Impératrice Eugénie qu’à l’Empereur.

Elle est très attirée par les styles du passé, en particulier par le style Louis XVI. Elle accorde une place importante dans ses appartements aux meubles de Marie-Antoinette ou inspirée par cette dernière. Les ébénistes ne se contentent pas d’aller puiser leur inspiration dans ce style, mais également dans tous les autres.
Par contre ce qui est typique du style Second Empire est la somptuosité et la polychromie. On aime la richesse qui se voit. C’est l’art du clinquant. On ne se soucie pas de la véracité de la copie, il n’y a pas d’imitation pure et simple. On ne retient que le plus ostentatoire et le plus éclatant.

C’est le cas par exemple en ce qui concerne le néo-gothique. On a du Moyen-Age une vision tellement romanesque que le désir d’historicité est totalement absent. Viollet-Leduc est le chef de file de cette école du gothique qui, malgré sa volonté, est bien revue et corrigée.